Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=5328)
Date Vol : 10/05/2011
Fonction : Pilote
Météo : Favorable
Appareil:  Multiaxes
Equipements :
Parachute
Radio
Horizon artificiel
Transpondeur
GPS
Nature du vol :
du voyage
en plaine
Nature vol autre:
Phase du vol : en vol
Phase vol autre:
 
Catégorie: Vigilance
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
Collision en vol
  Dégats : Non
 
  Description :
  L'appareil est équipé d'un pilote automatique, d'un transpondeur et d'un détecteur anticollision passif (PCAS) ZAON.
En vol au PA couplé au gps pour cap et altitude sur un MCR , je volais à 2800 ft QNH pour 3000 ft demandé au PA.
La différence vient du fait que la hauteur de référence utilisée par le pilote automatique est la donnée altitude GPS, et non la pression barométrique.
En zone G mais en contact avec le SIV du coin qui m'a attribué un code transpondeur,détecteur de trafic ZAON sur ON, cavok, un super vol de retour de la côte vers mon terrain d'attache.
Soudain au milieu de nul part un point blanc à ma droite : en 2 secondes le point blanc devient un ulm trois axes qui me passe juste au dessus de la droite vers la gauche. 300 à 500 ft au plus au dessus.
Je pense qu'il ne m'a pas vu : pas de manœuvre d’évitement ni de ma part ni de la sienne. Juste la chance d’être 200 ft plus bas que prévu.
Fin du vol normal et retour a bon port .
  Commentaires :
  Malgré toutes les précautions que je croyais avoir prises : transpondeur , contact siv, appareil anticollision sur on (il ne voit que les autres aéronefs sous transp),j'ai croisé de très près un autre ulm détecté trop tard par manque de vigilance de ma part.
Cela confirme qu'en VFR il faut bien surveiller au tour de soi car un autre appareil arrive très (trop) vite sur vous et il est difficile de faire une manœuvre d’évitement.
Vitesse de rapprochement possible de l'ordre de 440 km h compte tenu des performances habituelles des deux appareils concernés (multiaxes composites rapides tous deux)

Trop de confiance dans les aides électroniques et radio.
Torpeur de l'esprit suite à un super vol dans de très bonnes conditions.
En règle avec réglementation classe G sous 3000 ft contact SIV code transp

Commentaires du modérateur:

NOTE IMPORTANTE SUR LE FONCTIONNEMENT DES PCAS
Il ne suffit pas que les trafics environnants soient équipés de transpondeurs pour provoquer une alerte sur le ZAON, comme sur les autres appareils reposant sur le principe PCAS(Passive Collision Alert System). Ce type de matériel ne fait qu'intercepter les réponses des transpondeurs aux interrogations émises par les tiers. En absence d'interrogation provoquée par les RADARS de circulation aérienne et les TCAS des avions lourds, le ZAON ne peut assurer une fonction d'alerte, car il n'a pas de signal exploitable à détecter.
  Enseignement :
  Trop de confiance dans les aides électroniques et radio.
Torpeur de l'esprit suite à un super vol dans de tres bonnes conditions .
En regle avec reglementation classe G sous 3000 ft contact SIV code transp

Commentaires du modérateur:

L'équipement décrit n'est pas courant sur les ULM. Cet événement illustre le fait que les matériels tels que le pilote automatique, le PCAS et même le transpondeur doivent être regardés par les pilotes VFR (ULM) avant tout comme des options de confort et de performance (réduction de la charge de travail, extension des zones aériennes accessibles, etc...), plutôt que comme des éléments de sécurité déterminants.


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 26-Mar-2017