Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=5638)
Date Vol : 30/05/2012
Fonction : Elève
Météo : Favorable
Appareil:  Pendulaire
Equipements :
Parachute
Radio
Nature du vol :
du local
autre (*)
en plaine
Nature vol autre: lâché
Phase du vol : au décollage
Phase vol autre:
 
Catégorie: Technicité
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
Collision au sol
Défaillance commandes de vol
  Dégats : Non
 
  Description :
  Le jour de mon lâché alors que je suis en phase de décollage et à une hauteur de 50 m du sol, mon pied droit s'enfonce brusquement, j'entends une chute brutale du régime moteur et je vois le sol se rapprocher alors que je suis sensé rejoindre la hauteur du tour de piste. Il me faut une fraction de secondes pour comprendre que le câble d'accélérateur vient de sortir de son oeillet qui le reliait à la pédale. Alors que je ne l'avais jamais fait pendant ma phase d'initiation, j'ai le réflexe de reprendre les gaz avec la manette et de reprendre de l'altitude. Après m'être remis de mes émotions, je répète les gestes appris pendant les séances d'instruction mais avec la gestion des gaz à la main et le poids de mon instructeur en moins dans le pendulaire. Je fais un premier tour de piste pour intégrer ces nouveaux paramètres et je me pose sans encombre au suivant avec les chaleureuses félicitations de l'instructeur qui a eu plus peur que moi.
  Commentaires :
  Mon métier m’amenant à gérer des situations de stress très fortes, j'analyse très rapidement mon environnement et les options qui s'offrent moi. Dans mon cas, à peine 15 heures de vol, je devais absolument me retrouver dans une situation qui m'était familière. Et la seule que j'avais répété, c'était celle du tour de piste à 500 ft. Sans paniquer j'ai rejoint mes repères et me suis appliqué à conserver l'altitude non plus avec le pied mais avec la main. Le temps de jauger ma situation, je me suis posé au deuxième passage. Dans ce genre de situation, il est important de toujours rechercher des conditions de vol connues et ne pas oublier que la finalité est de réussir à poser l'appareil sans dommage.
  Enseignement :
  Je considère qu'il n'y avait pas d'erreur. C'est un aléa qui m'est arrivé précisément le jour de mon la?hé.. La prévol avait été effectuée dans les règles, contrôlée par l'instructeur et j'avais volé avec lui pendant 30 mn avant l'incident.


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 18-Oct-2017