Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=5771)
Date Vol : 30/09/2012
Fonction : Pilote
Météo : Favorable
Appareil:  Multiaxes
Equipements :
Radio
Extincteur
GPS
Nature du vol :
du voyage
en plaine
Nature vol autre:
Phase du vol : en vol
Phase vol autre:
 
Catégorie: Renoncement
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
défaillance du pilote
  Dégats : Non
 
  Description :
  La méteo était très favorable, peu de thermiques. Je prévoie une navigation de 72km ce Dimanche, que j'ai fait déjà au moins 30 fois. L'idée est de faire l'aller et retour pour en profiter du beau temps avant l'arrivé de l'hiver. Seul soucie, c'est que la veille (Samedi soir) je suis sortis qui n'était pas prévue avec des amis . Je ne m'étais couché qu'a 5h et debout à 10h, mais avec la tête clair et bien réveillé. Toute la semaine j'ai bien dormi. Je ne renonce donc pas à mon vol. La mère de mon meilleur ami souhaite d'ailleurs faire ce vol avec moi. Puis a destination mon frère veut faire une surprise à sa copine lui faire faire un baptême de l'air. Eux aussi étaient à la soiré de hier soir. Je ne veux décevoir personne et me sens bien.
  Commentaires :
  Le vol se passe bien à l'aller, ainsi que le baptême ou l'on m'applaudit. Mais au moment de remonter a bord avec la mère de mon meilleur ami, je sens une migraine s'installer et je me sens faible d'un coup mais je ne le dis pas pour inquiéter personne. Mon jugement est pollué de plus par le fait qu'il aurait était techniquement difficile de laisser la machine ici, que j'avais laissé le hangar ouvert sur le terrain de départ, je rédecolle pour rentrer. Je ne parle plus,à part les annonces radio. J'ai des nausées. Je me sens épuisé. J'ai l'impression que ma tête va exploser. En prenant sur moi, je fini quand même le vol en sécurité et j'atterris la machine saine et sauf, ma passagère applaudi encore. Quant à moi, j'ai encore des vagues de nausées et une grosse migraine de fatigue. Avant de reprendre ma voiture pour rentrer à 80km chez moi, je dois m’arrêter pour dormir...
  Enseignement :
  Je me suis rendu compte que de piloter est un véritable sport. Il faut bien mesurer qu'il fallait sortir 6 autres machines ailes bases et hautes, autogyre tout seul du hangar pour les pousser dans les graviers avant d'atteindre la mienne, mettre de l'essence, la prévol etc, rassurer la passagère avec un grand sourire en permanence. Première épuisement !!!! Le pilotage demande énormément de ressources physiques et psychiques. Je me suis rendu compte que j'en manquais. Plus jamais je ne redecolle avec ma machine après une soirée, même si je me sens bien le lendemain!!! Ça ne le fait vraiment pas !!!!!


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 30-Apr-2017