Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=6132)
Date Vol : 23/11/2013
Fonction : Instructeur
Météo : Favorable
Appareil:  Multiaxes
Equipements :
Parachute
Radio
Transpondeur
Nature du vol :
de la formation
du local
en plaine
Nature vol autre:
Phase du vol : autre (*)
Phase vol autre: En vent arrière
 
Catégorie: Procédures
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
Collision en vol
Abordage avec un aéronef en vol
  Dégats : Non
 
  Description :
  En vent arrière avec un élève, nous étions n°3 dans le circuit avec devant nous 2 appareils qui se suivaient. Le numéro un ayant virer en base très éloignée, le numéro 2 démarre un 360° en vent arrière alors que nous sommes nous-même en début de vent arrière. Son 360° achevé, alors qu'il est en train de s'intégrer en base pour suivre le numéro 1, il entend que ce dernier va faire un complet et décide d'engager un second 360°plutôt que de rallonger sa vent arrière sous prétexte de ne pas vouloir survoler la ville située en limite de la base. Arrivant pour notre part en fin de vent arrière, nous nous retrouvons nez à nez avec l'appareil qui vole alors dans le sens inverse du circuit du tour de piste. Un quatrième appareil était alors en vent arrière derrière nous. Le pilote qui s'était retourné s'est ensuite intercalé entre nous le 4ème pour se poser.
Une explication a eu lieu au sol pour informer le pilote que ses manœuvres de 360° de retardement était extrêmement dangereuses et auraient pu mal se finir si de jeunes élèves pilotes se trouvaient en vols solo. il est préférable dans ces cas là de soit allonger la vent arrière ou au pire, poursuivre l'approche derrière le numéro un quitte à remettre les gaz en final si la piste n'est pas dégagée et refaire un tour de piste en toute sécurité.
  Commentaires :
  Expérience positive, elle m'a fait rapidement prendre contact avec le pilote pour demander ce qu'il faisait à contre sens du circuit. En discutant avec lui, il semble que sa décision de ne pas allonger sa vent arrière était motivée par le fait que sur son terrain d'origine, les problèmes avec les riverains occasionne une telle pression pour éviter le survol des villes et villages, qu'ils reproduisent cette contrainte partout au dépend de leur propre sécurité.
Quant à l'idée de poursuivre et remettre les gaz, il n'y avait pas pensé parce qu'il était dans le circuit et voulait donc prendre son tour. La solution d'une approche interrompue, pourtant la meilleure en terme de sécurité, n'a pas été envisagée. Cet aspect de l'approche perturbée et de la manière de la gérer sur un plan de la sécurité semble faire défaut à beaucoup de pilotes.
  Enseignement :
  Oui.
Problème lié au facteur humain.
Un avion fait une finale anormalement longue et plutôt que suivre et rallonger la vent arrière on se met à faire des 360 en fin de vent arrière alors que 2 appareils suivent parce que :
- Si le pilote rallonge sa vent arrière, il est amené à survoler une ville qui se trouve en limite du circuit et ayant la pression de riverains chez lui, il a peur de causer des problèmes sur son terrain de destination!
- Il considère qu'en étant n°2 sur 4 appareils dans le circuit, sa place lui est du et dans ce sens, il fait tout pour la garder plutôt que de faire une approche interrompue qui n'aurait créé aucun problème de sécurité si ce n'est de consommer 5 minutes de carburant équivalent en plus.


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 21-Sep-2017