Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=6161)
Date Vol : 15/12/2013
Fonction : Pilote
Météo : Favorable
Appareil:  Pendulaire
Equipements :
Parachute
Radio
Nature du vol :
du local
autre (*)
en plaine
Nature vol autre: retour vol en soirée vers 16h30
Phase du vol : en finale
Phase vol autre:
 
Catégorie: Vigilance
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
panne de moteur en vol
Abordage avec un aéronef au sol
Abordage avec un aéronef en vol
  Dégats : Non
 
  Description :
  De retour de vol, je me suis annoncé à la radio pour prévenir un autre ULM qui commençait son intégration devant moi (il m'a répondu par radio) que je prolongeais mon vol pour lui permettre de se poser en sécurité. Une fois la piste dégagée (contact radio reçu), je me suis annoncé en début de vent arrière, en base et en finale. Je n'ai rien entendu à la radio hormis l'ULM précédent. Par acquis de conscience je regarde toujours en hauteur si un autre appareil se pose en même temps et n'ai rien observé.
En milieu de finale, mon moteur s'est arrêté!
L'exercice de panne moteur a pris tout son sens et je n'ai eu aucune crainte pour que l'atterrissage se finisse convenablement. Par précaution, (il y avait un léger vent de travers), je me suis décalé de l'axe de piste pour laisser plus d'espace par rapport aux bâtiments bordant la piste.
La surprise ce fût qu'un avion s'était posé en même temps que moi à quelques mètres ! Je ne l'ai jamais entendu à la radio (ma radio fonctionnait correctement ) et ne l'ai pas aperçu en base.
Certain pilote avion font une très longue finale très près du sol, il est alors difficile de le repérer au soleil couchant. Dorénavant je scrute le sol et le ciel en vent arrière et en base.
Je n'ai pas réussi à contacter le pilote et il n'a pas répondu à mon SMS téléphonique.
En bref la radio ne suffit pas et l'observation en haut et près du sol est primordiale.

.
  Commentaires :
  La radio est une aide essentielle mais ne suffit pas à éviter toutes les manœuvres de vol.
Les très longues finales sont un piège pour les ULM pendulaires qui font généralement un circuit rapproché par sécurité.
  Enseignement :
  Je n'ai pas assez observé si une machine arrivait au niveau du sol en base. Dorénavant je scrute le sol et le ciel en vent arrière et en base. Je n'ai pas réussi à contacter le pilote et il n'a pas répondu à mon SMS téléphonique.En bref la radio ne suffit pas et l'observation en haut et près du sol est primordiale.


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 22-Jul-2017