Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=6442)
Date Vol : 14/09/2014
Fonction : Instructeur
Météo : Favorable
Appareil:  Multiaxes
Equipements :
Radio
Nature du vol :
de la formation
du local
Nature vol autre:
Phase du vol : autre (*)
Phase vol autre: TOURS DE PISTE
 
Catégorie: Vigilance
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
Collision en vol
Collision au sol
  Dégats : Non
 
  Description :
  En vol d'instruction vers 17H00 LOC en tours de piste 05 standards, je suis établi en base et annonce ma position à la radio. Un planeur s'annonce en vent arriére. J'ai visuel, il est à même hauteur et avec un éloignement confortable. Je passe en finale en vue d'une approche planée, message radio. Le planeur s'annonce en base et je n'ai plus visuel. Je suis en courte finale et le planeur s'annonce aussi en finale. Bien évidemment, je n'ai pas visuel. Arrivé en trés courte finale, l'ombre du planeur se matérialise au sol trés proche devant moi. J'effectue une remise de gaz.
Il arrive fréquemment que des planeurs effectuent une descente rapide aux aérofreins pour venir se positionner devant un autre appareil en finale, voire en courte finale, au titre de la priorité due au moins manoeuvrant.
  Commentaires :
  La priorité du moins manoeuvrant donne t-elle tous les droits ? La finesse d'un planeur lui permet aisément de jouer sur la dimension de son circuit de piste.
  Enseignement :
  COMMENTAIRE DU MODERATEUR : Belle remise des gaz dans une situation sans doute perçue comme inconfortable pour le pilote de l’ULM. Il se peut que certains pratiquants donnent l’impression d’exploiter leurs privilèges en matière de priorité sans concession ni attention pour les autres. Mais ces prérogatives restent tout de même justifiées. Quelle que soit l’agilité dont les planeurs font preuve au quotidien, ils peuvent être confrontés dans le circuit à une situation délicate, comme par exemple un rabattant que leur pilote n’aura pas anticipé, ou une manœuvre mal appropriée de la part d’un élève, qui lui fera perdre sa marge de manœuvre en vent arrière. Et de toute façon, quel que soit l’état d’esprit de leurs pilotes, les planeurs ne peuvent pas remettre les gaz. Donc la priorité concédée aux planeurs veut en principe que les trafics motorisés n’adoptent pas de trajectoire susceptible d’influencer leur manœuvre. Un comportement sûr aurait sans douté été que le pilote du planeur laisse l’ULM terminer son atterrissage, ou bien le prévienne et demande amicalement par radio à ce qu‘on lui laisse la finale, assuré qu’il ne s’en offusquerait pas….. car le dialogue et la coopération sont les seules attitudes à encourager pour faire progresser la sécurité.


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 13-Dec-2017