Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=6909)
Date Vol : 05/01/2016
Fonction : Pilote
Météo : Favorable
Appareil:  Multiaxes
Equipements :
Parachute
Radio
GPS
Nature du vol :
autre (*)
Nature vol autre: à l'atelier
Phase du vol : autre (*)
Phase vol autre: pendant une révision
 
Catégorie: Technique
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
panne de moteur en vol
  Dégats : Non
 
  Description :
  C'est quasiment la blague du premier avril. N'empêche que je suis bien embêté aujourd'hui. Après avoir fait la révision à 750 heures du ROTAX 912, le bidon d'huile aéro commandé en ligne chez le fournisseur habituel n'était pas arrivé. Nous sommes un club qui fait surtout de l'avion, avec juste un ULM en complément. Les réserves d'huile sont abondantes, mais ce n'est pas la même référence. Hélas, je me suis laissé convaincre de remplir notre moteur avec l'huile minérale pour les Lycoming, par plusieurs vieux briscards de l'association. Ils m'ont persuadé par leurs affirmations, que l'huile aviation certifiée allait très bien parce qu'elle était de bien meilleure qualité, plus pure, plus cher mais bien mieux adaptée que l'huile auto moto. En plus, ils m'ont bien montré qu'il était écrit sur le bidon qu'elle était spécialement adaptée aux moteurs tournant à la 100 LL. Or justement, on en utilise souvent sur l'ULM par facilité de ravitaillement sur le terrain.
  Commentaires :
  Je fais le point fixe recommandé après la révision. RAS à priori. Et voilà que quelques jours après, j'ai l'occasion de bavarder avec un responsable de la FFPLUM, qui émet de fortes réserves sur la pertinence de mon initiative. Il me montre sur Internet un site canadien très convaincant qui explique bien les caractères spécifiques du ROTAX.Je prends la décision d'arrêter de vol l'ULM et de demander à la FFPLUM quelle est la meilleure chose à faire. Heureusement, les choses étant ce qu'elles sont du point de vue météo, on avait pas beaucoup volé les jours suivants
  Enseignement :
  Je ne suis pas mécanicien, mais seulement le responsable de la section ULM. J'avais bien lu la documentation, avec les spécifications de l'huile recommandée. Mais voilà, je me suis laissé influencé par l'argument qui peut le plus peut le moins avancé par des pilotes avions à l'expérience respectable. Or apparemment, c'est tout à fait erroné en ce qui concerne les performances et les qualités des lubrifiants. Et maintenant, je fais quoi?


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 24-Jan-2017