Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=7044)
Date Vol : 26/07/2016
Fonction : Pilote
Météo : Favorable
Appareil:  Multiaxes
Equipements :
Parachute
Radio
Nature du vol :
autre (*)
Nature vol autre: lors du tour ULM
Phase du vol : au cours de la préparation du vol
Phase vol autre:
 
Catégorie: Procédures
  Type(s) des évènement(s) :
 
  Catégorie(s) d'accident :
 
Autre: incendie
Panne moteur en vol
  Dégats : Non
 
  Description :
  Lors d'une étape du Tour ULM, j'ai senti le matin une petite odeur d'essence à la mise en route du moteur avec starter. J'oublie de l'enlever de suite et le fait quelques minutes plus tard. Je met cette odeur d'essence sur ce compte. Elle disparaît donc tout va bien.
Le soir après être arrivé, fait mon plein d'essence et moteur froid, je prépare ma prévol moteur pour ne pas être en retard le lendemain matin. Comme à chaque fois, je démonte mon capot moteur, brasse l'huile en faisant tourner mon hélice à la main jusqu'a entendre le rôt caractéristique du rotax 912 et je vérifie mon niveau d'huile. Ceci fait, j'inspecte mon moteur, bougies, durites trace de fuite dans le bas capot.
Je découvre qu'une petite durite de 4 cm situé sur le haut du moteur en sortie de pompe, à la distribution des durites qui vont aux carburateurs qui ne semble avoir d'autre fonction que de brancher dessus un manomètre fuit quand je la touche. L'essence coule directement sur le bloc moteur en petite quantité.
Je change donc le bouchon de cette durite et resserre bien les colliers.
Le circuit d'essence se met en pression lors de la rotation de l'hélice quand je brasse l'huile. à la vérification de la veille, je n'avais rien constaté.
Conclusion: tout est bien qui fini bien et je constate que lors de la prévol, il est impératif de démonter le capot moteur pour inspection détaillée de celui-ci. Se contenter de lever la trappe pour vérifier le niveau d'huile est insuffisant.
Heureusement, ce point est mis en avant dans mon club et jamais un appareil ne prend l'air au premier vol sans inspection détaillée.
Merci à mes instructeurs de m'avoir inculquer ce principe vital.
  Commentaires :
  Si je n'avais pas vu cette fuite, il est possible qu'elle se soit amplifié et un feu moteur n'entait pas à exclure. Avec suite tragique possible.
Cette vérification minutieuse du Groupe Moto Propulseur est une consigne de base de la sécurité.
Heureusement elle fait partie de toutes mes prévols.
  Enseignement :
  vide


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 23-Jan-2019