Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=7323)
Date Vol : 27/09/2017
Fonction : Instructeur
Météo : Favorable
Appareil:  non renseigné
Equipements :
Radio
Horizon artificiel
Transpondeur
GPS
Nature du vol :
de la formation
autre (*)
Nature vol autre: Tour de Piste
Phase du vol : autre (*)
Phase vol autre: 3/4 vent traversier en montée
 
Catégorie: Technique
  Type(s) des évènement(s) :
 
Autre: rupture câble accélérateur sur un carburateur
  Catégorie(s) d'accident :
 
Perte de contrôle en vol
Autre: rupture bati moteur
  Dégats : Non
 
  Description :
  Au 3 4 de la branche vent traversier en montée, suite à la demande de réduction des gaz par l'instructeur à l’élève, des vibrations importantes se sont fait ressentir. Par peur de la perte d'une pale ou de l'hélice qui entrainerait la destruction du bâti moteur et chute du GMP en vol rendant l'appareil incontrôlable l'instructeur a coupé le moteur faisant disparaitre du coup les fortes vibrations . Après le message PAN PAN PAN et vérification du comportement le l'aéronef, à la vitesse de finesse max l'instructeur a rejoint l'axe de la première piste possible. En lisse après une série de glissades pour résorber l'altitude et ajuster son plan, il a posé de façon nominale son ulm 3 axes sans aucun dommage pour l'équipage, la machine et les infrastructure. Le comportement des contrôleurs a été remarquable assurant la sécurité périmétrique, permettant ainsi au pilote de se concentrer sur l'essentiel.
  Commentaires :
  L'entrainement régulier à la panne moteur dans toutes les configurations de vol, des exercices moteur coupé ainsi que la maitrise de la glissade ( à mon sens indispensable) ont permis le bon dénouement de cette situation inattendue. De même la lecture de RETEX a été un gage de gain de temps dans la réaction appropriée.
  Enseignement :
  La réaction des contrôleurs a été de nature a porter la sérénité dans le cockpit, libérant le pilote de tous les autres aspects que celui de mener a bien les opérations de sauvegarde de l'équipage et de l'appareil. Un ton calme et professionnel (même si un d'entre eux connaissait bien le pilote instructeur ). Les exercices moteurs coupé, glissades et pannes régulières sont un gage de bonne réaction. La lecture de retex est un atout supplémentaire car il ont permis de réagir au mieux. En cas de rupture de câble accélérateur sur le Rotax 912 le carburateur se met plein régime tandis que l'autre affiche la puissance demandé. De fait le moteur cogne fortement . Le risque la destruction du bâti moteur et la perte en vol du GMP. Tout semble identique à la perte de l’hélice ou d'une pale. Même s'il est vrai qu'une mise de gaz plein régime aurait fait disparaitre les vibrations, a mon sens cette réaction ne doit être envisagé qu'en dernière limite au dessus de région inhospitalières. En effet comment lever le doute en vol entre un câble et une hélice défaillante... le remède hypothétique risquerait d'être plus dangereux que le mal lui même.
Par ailleurs le changement régulier et préventif des câbles et gaines est indispensable. Le notre ayant rompu a l'intérieur de la gaine donc invisible a la prévol.


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 13-Dec-2017