Saisie des REX

Visualisation du REX


    Retour Liste  |  Retour
Retour d'Expérience - ULM (id=7527)
Date Vol : 17/05/2018
Fonction : Pilote
Météo : Favorable
Appareil:  Multiaxes
Equipements :
Parachute
Radio
Balise de détresse
Nature du vol :
du local
Nature vol autre:
Phase du vol : autre (*)
Phase vol autre: à l'intégration en vent arrière
 
Catégorie: Domaine de vol
  Type(s) des évènement(s) :
 
Mise en oeuvre inadaptée de l'aéronef - respect du domaine de vol (masses et centrage, vitesses, trajectoires, configuration aéronef)
  Catégorie(s) d'accident :
 
Toucher en dehors de la piste
  Dégats : Non
 
  Description :
  En arrivant en vent arrière, j'ai une perte progressive de puissance jusqu'à l'extinction du moteur. J'essaie de le redémarrer mais sans succès. Je préviens donc la tour de ma panne moteur et que je préfère atterrir directement en contre QFU (piste de 2km), ce que je fais après une manœuvre PTS (Prise de Terrain en S) afin de perdre l'altitude nécessaire pour me présenter convenablement en final. L'atterrissage se passe très bien et je m'arrête environ à mi-piste.
  Commentaires :
  Une fois arrivé devant les hangars, j'ai demandé à deux mécaniciens de venir inspecter la machine pour diagnostiquer le problème. Ils ont passé en revu tout le circuit carburant, en inspectant les 2 réservoirs, en démontant puis remontant les 2 carburateurs, en testant la pompe à essence électrique, et la pompe à essence mécanique. Le constat: tout est OK, il n'y a aucun dysfonctionnement. Toutefois ils m'ont fait une remarque: Le bas du réservoir d'essence est fait de manière à favoriser un désamorçage carburant si l'appareil se trouve dans une forte assiette à piquer et que le réservoir est peu rempli.

Justement, de mon côté je suis parti avec 28 Litres de carburant, la panne est arrivé à l'intégration en vent arrière alors que le réservoir contenait 12 Litres de carburant. Mes tests au sol réalisés il y a un an ont révélé une quantité de 3 à 5 Litres de carburant inutilisables dans le réservoir. Ce qui veut dire qu'à l'arrivé je devais avoir 12 - 5 = 7 Litres de carburant utilisable, soit une autonomie restante de 35 minutes conformément à la consommation moyenne constaté de l'appareil. Sauf que mes tests de détermination du carburant inutilisable effectués au sol se sont fait l'appareil à plat. Donc mon résultat (de 3 à 5 Litres de carburant inutilisables dans le réservoir) ne tenait pas compte de la possibilité d'être en assiette à cabrer ou à piquer.

Ma panne moteur, qui est un désamorçage de carburant trouve donc son origine dans la quantité de carburant inutilisable dans le réservoir qui augmente et passe à 12 Litres lors d'une forte assiette à piquer. Et justement je me présentais un peu haut en vent arrière et je m'étais mis à piquer pour rattraper la bonne hauteur.
  Enseignement :
  Pour que ça ne se reproduise plus, je vais embarquer davantage de carburant et éviter les fortes assiettes à piquer lorsque j'arrive en dessous d'une heure d'autonomie. J'en tire également l'enseignement que connaitre sa quantité de carburant inutilisable à plat au sol n'est pas suffisant. Il faut connaitre le montage et la configuration du fond de réservoir, pour savoir si cette quantité de carburant inutilisable augmentera en assiette à piquer ou assiette à cabrer.

Si possible, il faut dans l'idéal avoir un montage carburant qui favorise le minimum de carburant inutilisable, quel que soit l'assiette.


ISImage ® est une marque de la société ISI
contact : Vincent Wartelle +33 (0)6 70 07 75 49 - email: vincent.wartelle@isimages.com
 

Server REX - 22-Mar-2019